PIRATES DES CARAIBES : JUSQU’AU BOUT DU MONDE (2007)

rueducine.com-pirates-des-caraibes-jusqu-au-bout-du-monde-2007FILM DE : Gore Verbinski
TITRE ORIGINAL : Pirates of the Caribbean: At world’s end
PAYS : USA
GENRE : Aventures, Pirates
AVEC : Johnny Depp, Keira Kneightley, Orlando Bloom, Geoffrey Rush, Jack Davenport, Bill Nighy, Jonathan Pryce, Lee Arenberg, Mackenzie Crook, Kevin MacNally, Stellan Skarsgard…
MUSIQUE : Hans Zimmer

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Le capitaine Jack Sparrow a disparu dans l’antre du maléfique Davy Jones qui à présent travaille pour la Compagnie des Indes Orientales du tout puissant lord Cutler Beckett qui mène une guerre sans pitié contre les pirates de toutes les mers. Will Turner, Elizabeth Swann et le capitaine Barbossa sont à Singapour et cherchent à récupérer les cartes qui permettent de remettre la main sur Jack Sparrow. Ils doivent pour cela négocier avec un pirate local le redoutable Sao Feng. Mais les hommes de lord Cutler Beckett surgissent et une bataille se livre sur les docks de Singapour. Will Turner parvient à passer un marché avec Sao Feng et obtient les cartes qui mènent au bout du monde ainsi qu’une jonque. Barbossa, Turner et Swann partent vers les mers de glace rechercher l’antre de Davy Jones…

CRITIQUE : Suite donc du deuxième volet de le trilogie de Gore Verbinski. Ce film est beaucoup plus noir que les deux précédents. Le début est saisissant on assiste à une vingtaine de pendaison à la chaîne. Moins d’humour toujours de bons effets spéciaux et une intrigue de plus en plus compliquée. Et le film est pour la deuxième fois trop long. Le casting est toujours formidable, la réalisation techniquement impeccable, les scènes d’actions menées tambour battant, mais trop de scènes d’expositions et de liaisons. Et une fin qui n’en finit pas. Dommage le premier de la série était le meilleur des trois.

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : Jack Sparrow comprend que pour retourner dans le monde réel il faut retourner le Black Pearl. Tout l’équipage alors fait un va et vient bâbord-tribord faisant rouler le bateau jusqu’à son complet retournement. Bonne idée scénaristique.

NOTE : 14/20

L’ANECDOTE : Pour des raisons logistique et économiques, les deux derniers opus de la saga ont été tourné en même temps permettant notamment lors des batailles sur l’eau de récupérer des matériaux utilisables pour les deux films.

FILMS DE : Gore Verbinski DEJA COMMENTES :