POLICEMAN (LE) (1981)

rueducine.com-le-policeman-1981FILM DE : Daniel Petrie
TITRE ORIGINAL : Fort Apache, the Bronx
PAYS : USA
GENRE : Policier, Drame
AVEC : Paul Newman, Ken Wahl, Rachel Ticotin, Edward Asner, Pam Grier, Danny Aiello
SCÉNARIO : Heywood Gould
MUSIQUE : Jonathan Tunick, Gary Green
Musique additionnelle : Standards de salsa

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Le Bronx début des années 1980. Deux flics en patrouilles au petit matin sont assassinés par une prostituée défoncée au crack. Au commissariat du Bronx alors que l’on s’apprête à changer de commissaire, les hommes sont mobilisés pour retrouver l’assassin. Mais la police n’a aucun indice. Murphy l’irlandais fait équipe avec Corelli jeune flic d’origine italienne…rueducine.com-le-policeman-photo

CRITIQUE : Etat des lieux de cet arrondissement de New York fin des années 1970-début 1980. Le film a presque valeur de documentaire. La ville de New-York succombait sous la violence souvent due à un trafic de crack en forte croissance. Le Bronx perdait des habitants qui fuyaient ce quartier devenu pour beaucoup invivable.
Le film se situe donc dans ces années où la criminalité repart de plus belle.
On ne peut pas dire que ce soit l’optimisme qui domine l’oeuvre. Entre les ravages de la drogue, les clivages entre les ethnies, et la police impuissante voire corrompue. Le constat est plutôt amer. Et le film laisse à penser que l’issue du quartier sera aussi sombre que le destin de l’assassin des deux policiers au début du film.rueducine.com-le-policeman-photo (3)
Cependant on peut reprocher au film de faire plus dans la chronique que dans le récit. D’ouvrir ainsi plusieurs portes sans jamais les franchir.
Daniel Petrie réalise un film policier dur et cinglant avec un Paul Newman inspiré qui interprète un flic vieillissant plongé dans une violence qui le dépasse et dépasse les institutions mais qui cherche à faire le job du mieux possible avec toute son humanité. Cherchant à dissuader ses supérieurs d’employer la force à tout bout de champ et n’hésitant pas à donner de sa personne. Pour un accouchement ou une intervention risquée. Un flic juste qui ne supporte pas que certains de ses collègues soient corrompus.
Film aride, et très noir. Dans un décor naturel en état de délabrement avancé. Il peut être jugé comme trop éclaté dans son scénario, il n’en reste pas moins un Paul Newman impressionnant et toujours juste.rueducine.com-le-policeman-photo (2)

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE : Murphy dénonce ses collègues qui ont assassiné un jeune en le balançant du haut d’un toit d’un immeuble. Il remet immédiatement après sa démission. Paul Newman grandissime.rueducine.com-le-policeman-photo (5)

NOTE : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Depuis les années 1990 avec tout d’abord le maire démocrate David Dinkins (1990-1993) qui commence à réhabiliter les logements du quartier et engage une politique volontariste de sécurité, puis l’arrivée du républicain Rudolph Giuliani (1994-2001) et sa politique de tolérance zéro vis-à-vis de la petite délinquance et l’accroissement de 25% du nombre de policier contraints à une politique du chiffre, le Bronx a repris des couleurs et la population a recommencé à croître dans le quartier aujourd’hui apaisé.rueducine.com-le-policeman-poster

FILMS DE Daniel Petrie DÉJÀ COMMENTÉS :