POURSUITE DES TUNIQUES BLEUES (LA) (1967)

rueducine.com-la-poursuite-des-tuniques-bleues-1967FILM DE : Phil Karson, Roger Corman
TITRE ORIGINAL : A time for killing
PAYS : USA
GENRE : Western
AVEC : Glenn Ford, George Hamilton, Inger Stevens, Paul Petersen, Thimothy Carey, Kenneth Tobey, Harrison Ford, Harry Dean Stanton, Richard X Slattery…
SCÉNARIO : Halsted Welles
MUSIQUE : Mundell Lowe

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : A quelques jours de la défaite inéluctable des armées sudistes, dans un camp de prisonniers tenu par les nordistes, un évadé sudiste va être exécuté. L’exécution est une boucherie et contraint le major Wolcott à achever l’homme d’une balle devant les yeux de sa fiancée Emily Bindle. Le major Wolcott demande à celle-ci de quitter le Fort immédiatement et attendre la fin de la guerre pour qu’ils se retrouvent. Dans le même temps les prisonniers sudistes organisent une évasion pour le soir même…

CRITIQUE : Western d’honnête facture qui avait plus de potentiel que le résultat final. Notamment quand sur la fin Emily pousse son fiancé à la vengeance. L’affrontement idéologique entre les deux amoureux aurait pu être plus développé, plus poussé.
Glenn Ford commence a être un peu vieux pour être crédible en amoureux transi de sa belle blonde. Mais en tant que commandant de la cavalerie il se pose bien là.
George Hamilton campe un excellent méchant tiraillé entre son exaltation pour la cause sudiste qui le pousse à des exactions peu reluisantes, et les aspirations de ses soldats qui n’ont qu’une hâte, que la guerre se finisse et rentrer enfin chez soi.
La regrettée Inger Stevens ne joue pas que les utilités. Elle est plus que convaincante. Le western sera d’ailleurs le genre où elle apparaîtra le plus souvent « Pendez-les haut et court » (1968) de Ted Post « Les 5 hors-la-loi » (1968) de Vincent McEveety et « Cinq cartes à abattre » (1969) de Henry Hathaway  jusqu’à son décès (accidentel ou non) en 1970.
Dommage que deux personnages de crétins parasitent le récit à chacune de leurs apparition.
La musique de Mundell Lowe est à la hauteur du film. Pas mauvaise mais guère excitante.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE : L’exécution du prisonnier sudiste par des soldats qui savent à peine utiliser une arme.

NOTE : 11/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Roger Corman est le premier réalisateur mais des dissensions avec sa production, le contraignent au bout de quelques jours à quitter le set. Phil Karson le remplace.rueducine.com-la-poursuite-des-tuniques-bleues-poster

FILMS DE Phil Karlson DÉJÀ COMMENTÉS :

FILMS DE Roger Corman DÉJÀ COMMENTÉS :