RIO BRAVO (1959)

rueducine.com-rio bravo-1959FILM DE : Howard Hawks
PAYS : USA
GENRE : Western
AVEC : John Wayne, Dean Martin, Walter Brennan, Ricky Nelson, Angela Dickinson, Ward Bond, John Russell, Claude Akins, Pedro Gonzalez Gonzalez…
MUSIQUE : Dimitri Tiomkin

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Rio Bravo, le shérif Chance, arrête pour meurtre Joe, le frêre de l’homme le plus puissant de la région Nathan Burdett. Il n’a pour aide que Stumpy un vieillard boiteux et Dude un ami alccolique qui essaie d’arrêter de boire. Nathan Burdett fait une grosse pression sur le shérif. Il fait surveiller tous ses faits et gestes. Il fait assassiner un de ses amis cowboy Wheeler. Cette mort lui donnera un nouvel allié: Colorado un jeune pistolero qui travaillait pour Wheeler. Est arrivée en ville une femme précédée par une réputation de joueuse et tricheuse. Chance tente de se débarrasser d’elle. Mais elle refuse de quitter la ville étant tombée amoureuse du Shérif…

CRITIQUE : Un des summums du (sur)western. Howard Hawks y encense l’amitié des faibles face à la brutalité monnayée des forts, mais aussi la rédemption de ceux-ci à travers la renaissance de Dude. Et encore la supériorité des femmes qui parviennent souvent à leur fin.
Howard Hawks bénéficie d’un scénario, quoique inspiré en partie par les films « Le train sifflera 3 fois » et « 3h10 pour Yuma » en bêton.
De plus son casting est impeccable. Dean Martin est magnifique dans le rôle de l’adjoint alcoolique. Et John Wayne sait parfaitement jouer l’homme sûr de lui avec les hommes et complètement perdu avec les femmes.
Belle musique de Dimitri Tiomkin. De nos jours on ne ferait plus de film avec deux chansons d’affilée, qui cassent un peu le rythme. Mais Howard Hawks aime prendre son temps pour installer les personnages et les situations.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE : C’est tout simplement la scène d’ouverture dans laquelle le réalisateur et ses scénaristes met en place les personnages: l’alcoolisme lâche de Dude qui pour un verre n’hésite pas à assomer son ami shérif, l’assurance crâne de Joe Burdett qui n’hésite pas à humilier Dude et à assassiner un homme désarmé et enfin l’opiniâtreté du shérif Chance pour faire appliquer la loi ainsi que sa magnanimité envers l’ami qui l’a trahi. Du très grand art.

NOTE : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Howard Hawks tournera en 1966 toujours avec John Wayne un remake « amélioré » intitulé « El Dorado« . Personnellement je lui préfère « Rio Bravo« 

FILMS DE Howard Hawks DÉJÀ COMMENTÉS :