ROI ET QUATRE REINES (LE) (1956)

rueducine.com-le-roi-et-quatre-reines-1956FILM DE : Raoul Walsh
TITRE ORIGINAL : The king and four queens
PAYS : USA
GENRE : Western
AVEC : Clark Gable, Eleanor Parker, Jo Van Fleet, Jean Willes, Barbara Nichols, Sara Shane…
SCÉNARIO : Richard Alan Simmons, Margaret Fitts
MUSIQUE : Alex North

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Des coups de feux retentissent dans la sierra, un cavalier surgit d’un buisson et avec son cheval franchit un piton rocheux. A ses trousses trois hommes à cheval. En redescendant du sommet par un éboulis, l’homme sème ses poursuivants qui estiment trop risquée la poursuite. Délesté de ses poursuivant l’homme arrive dans une ville et rentre dans un saloon. Il profite de la glace devant le comptoir pour se raser et se cautériser au whisky. Pendant la conversation, Dan Kehoe (ainsi se nomme le cavalier) apprend qu’une certaine veuve Mc Dade vit dans un ranch avec ses quatre brus. Ses 4 fils après un cambriolage d’une banque se sont retranchés dans un grange où un baril de poudre a explosé. Trois corps méconnaissables ont été découverts, le quatrième fils a filé mais on ignore lequel. Le magot est toujours caché quelque part dans le ranch. Mais les cinq femmes le défendent âprement et la mère est une fine gâchette qui en a descendu plus d’un…rueducine.com-le-roi-et-quatre-reines-photo

CRITIQUE : Western atypique tiré d’un roman de Margaret Fitts et qui commence sur les chapeaux de roues puis un quart d’heure plus tard tourne gentiment à la comédie romantique. Celle-ci ne manque pas de charme.
Les quatre supposées veuves (une ne l’est pas mais laquelle?) des quatre outlaws ne manquent pas de charmes, et sont toutes prêtes à tomber dans les bras de cet homme qui a su franchir la porte du ranch sans (trop) de dommage.
Clark Gable joue les cyniques avec un certain allant, attisant les unes et les autres, leur faisant miroiter une possible fuite de leur prison sans barreau mais surtout pour apprendre où est le magot planqué dans la propriété.
Raoul Walsh s’amuse à pervertir les codes de la comédie sentimentale.
Le début tonitruant du film est une vraie fausse piste, la fin est lapidaire, mais au milieu du film s’est un régal de voir Clark Gable jouer au poker menteur des sentiments.
On retiendra Jo Van Fleet jouer à 41 ans une sexagénaire flingueuse digne de Ma Dalton. Mais surtout Eleanore Parker qui en rabat autant en cynisme que Clark Gable et qui est formidable dans ce rôle.
Bien entendu Raou Walsh maîtrise les espaces et le « cinemascope » comme personnes que ce soit dans une poursuite à cheval ou dans le ranch dans une trajectoire de chambre en chambre « andante assai ».
Excellente musique de Alex North qui excelle dans le western.rueducine.com-le-roi-et-quatre-reines-poster (2)

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE : A la nuit tombée Dan Kehoe se promène en sifflotant ce qui excite les quatre présumées veuves. Puis il passe devant chaque porte des chambres où chacune sort et obtient de lui un baiser. rueducine.com-le-roi-et-quatre-reines-photo (2)

NOTE : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : A la demande de Clark Gable les extérieurs sont tournés dans Utah (là où est supposé se passer l’action). L’acteur est un familier de cette région où il a chassé auparavant.rueducine.com-le-roi-et-quatre-reines-poster

FILMS DE Raoul Walsh DÉJÀ COMMENTÉS :