SÉDUCTION (1973)

rueducine-com-seduction-1973-2FILM DE : Fernando Di Leo
TITRE ORIGINAL : La seduzione
PAYS : ITALIE, FRANCE
GENRE : Drame, Erotique
AVEC : Maurice Ronet, Lisa Gastoni, Pino Caruso, Jenny Tamburi, Graziella Galvani…
SCÉNARIO : Fernando Di Leo, Luisa Montagnana, Marino Onorati, Ercole Patti, Valentino Bompiani
MUSIQUE : Luis Enriquez Bacalov

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Catane années 1970, Giuseppe un journaliste sicilien retourne au pays après quelques années passées en France. Il revoit son ex fiancée Caterina, qui est veuve et a une fille Graziella qui sort de l’adolescence. Giuseppe et Caterina revivent un amour sublime. Mais Graziella est très attirée par Giuseppe…

CRITIQUE : Si l’on devait faire ce film en ces tristes années 2000-2010, où le moralisme à tout crin l’emporte sur tout, les salles de cinéma seraient incendiées, les auteurs poursuivis pour outrage aux bonnes mœurs, sans parler des menaces physiques de la part des plus intégristes. Peut-être même que pour éviter cela, les auteurs et les producteurs pratiqueraient une autocensure telle qu’elle les amèneraient à abandonner d’eux-même le projet.
Pour autant si de nos jours le scénario peut paraître comme avant-gardiste sur le contexte sexuel et moral, le traitement du film par la réalisation reste très impersonnelle. Et le film a bien de la peine à décoller.
Le spectateur peut profiter des extérieurs siciliens qui sont superbes.
Côté distribution Lisa Gastoni survole tout son monde et Maurice Ronet paraît bien pâlichon sur ce film. Il faut dire à sa décharge que la production italienne impose à tous les acteurs un doublage. Technique qui semble bien étrange pour un français.
Luis Enriquez Bacalov signe une très belle musique très easy leastening comme s’en sont fait la spécialité les compositeurs transalpins. Le thème de « la séduction » rappelle les plus belles compositions de Piero Umiliani.

[display_podcast]

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE : Giuseppe fait l’amour à Caterina. Étrangeté, si Lisa Gastoni exhibe fièrement ses 38 printemps mis à nu, Maurice Ronet se retrouve avec un drap qui lui cache du nombril à mi-cuisse.

NOTE : 12/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Le personnage de Graziella devait de prime abord être interprété par Ornella Muti. Mais Lisa Gastoni, troublée par ce choix fait comprendre au réalisateur que l’actrice a trop de sex appeal et que Giuseppe tomberait directement dans les bras de la fille sans que celle-ci est beaucoup à faire en terme de séduction. Fernand Di Leo recherche donc une autre jeune actrice. Le choix de Jenny Tamburi sera plus judicieux.rueducine-com-seduction-locandina

FILMS DE Fernando Di Leo DÉJÀ COMMENTÉS :