SOCIÉTÉ ANONYME ANTI-CRIME (1972)

rueducine.com-societe-anonyme-anti-crime-1972FILM DE : Stefano Vanzina
TITRE ORIGINAL : La polizia ringrazia
PAYS : ITALIE
GENRE : Policier, Poliziottesco
AVEC : Enrico Maria Salerno, Mariangela Melato, Franco Fabrizi, Cyril Cusack, Laura Belli, Corrado Gaina…
SCÉNARIO : Steno, Lucio De Caro
MUSIQUE : Stelvio Cipriani

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS

Rome début des années 1970, deux jeunes à moto s’arrêtent devant une joaillerie, le passager descend et se rend dans la boutique au bout de quelques secondes des coups de feu retentissent et l’agresseur va pour enfourcher la moto quand il est empêché par un ouvrier, sur lequel il tire à nouveau. Les deux agresseurs sont vivement recherchés par le commissaire Bertone et sa brigade assailli par les journalistes qui s’interrogent sur l’inefficacité policière et judiciaire…

CRITIQUE

Un polizziottesco à classer parmi les plus intéressants du filone (genre en italien). Le film écrit par Steno (1917-1988) et Lucio De Caro lui même réalisateur de deux films (il en tournera 3 autres par la suite), s’attache à décrire les tourments vécus par les institutions policières et judiciaires de l’Italie des années de plomb.
Dans certains films polizziotteschi, ce sont les services secrets qui face à l’impuissance des gouvernements successifs qui fomentent des coups d’Etat, ou sa déstabilisation pour favoriser les partis d’extrême droite. Pour celui-ci il s’agit de la création d’un escadron de la mort qui nettoie la ville de Rome de tout ce qui dérange « l’ordre ». Le truand, la prostituée, l’homosexuel, le militant gauchiste et le flic intègre finissent ainsi abattus.
Le film est très bien écrit, et efficace dans sa sa réalisation et son montage.
La distribution des rôles est pertinente. Seule Mariangela Melato est sous employée. Enrico Maria Salerno interprète avec conviction ce rôle de flic qui s’accommode de la loi, même s’il peste contre elle et le système judiciaire, et sert son pays avec loyauté.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Conférence de presse atypique du commissaire Bertone dans un bus où il fait le tour de la ville avec les journalistes et s’arrête aux points chauds de la capitale pour dénoncer la prostitution et son rôle de financement du grand banditisme.

NOTE : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE

Stefano Vanzina (1919-1988) est plus connu sous le pseudonyme de Steno. Il doit sa célébrité à des comédies notamment dans les années 1950-1960 avec Totò. Comme ce film est « sérieux » il a préféré mettre son véritable nom sur le générique. En revanche il signe le scénario de son pseudo Steno. Allez comprendre!

FILMS DE Stefano Vanzina dit Steno DÉJÀ COMMENTÉS :