SORCIÈRES (LES) (1967)

rueducine.com-les-sorcières-1967FILM A SKETCHS DE :

Luchino Visconti « La sorcière brûlée vive« ,

Mauro Bolognini « Le sens civique« ,

Pier Paolo Pasolini « La terre vue de la lune« ,

Franco Rossi « La sicilienne« ,

Vittorio de Sica « Une soirée comme les autres« 

TITRE ORIGINAL : Le streghe
PAYS : ITALIE
GENRE : Comédie, Comédie à l’italienne

AVEC : Annie Girardot, Silvana Mangano, Francisco Rabal, Massimo Girotti, Helmut Berger, Marilu Tolò pour « La sorcière brûlée vive« 

AVEC : Alberto Sordi, Silvana Mangano pour « Le sens civique« 

AVEC : Totò, Ninetto Davoli, Silvana Mangano, Laura Betti pour « La terre vue de la lune« 

AVEC : Silvana Mangano pour « La sicilienne« 

AVEC : Silvana Mangano, Clint Eastwood pour « Une soirée comme les autres« 

MUSIQUE : Piero Piccioni pour « La sorcière brûlée vive« , « Sens civique« , « La sicilienne« , « Une soirée comme les autres »
Ennio Morricone pour « La terre vue de la lune« 

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS de « La sorcière brûlée vive« : Dans la station de ski de Cortina d’Ampezzo une actrice célèbre débarque chez des amis comme une diva. Mais durant la soirée les invités cherchent à percer le personnage et découvrent une femme fragile enceinte ayant des malaises et dont le couple bât sérieusement de l’aile…

CRITIQUE : Nous savons la fascination que le réalisateur Luchino Visconti développe pour les aristocrates et les grands bourgeois. Dans ce sketch il ne déroge pas et installe sa caméra dans la très select station de ski de Cortina d’Ampezzo où il confronte des industriels, des intellectuels, et autres puissants confrontés à une star à laquelle ils doivent se plier à ses caprices et cela leur déplaît souverainement. Ils font donc tout pour la voir trébucher et s’en repaître. Luchino Visconti filme des fauves qui prêts à dévorer le dominant lorsqu’il montrera le premier signe de faiblesse. Le sketch est un peu long (plus de 30 minutes) mais Silvana Mangano et Annie Girardot sont magnifiques.

SYNOPSIS de « Le sens civique« : Une femme profite d’un accident de la circulation pour embarquer un homme blessé dans sa voiture et traverser Rome à toute vitesse, mouchoir blanc à la fenêtre, pour arriver à l’heure à son rendez-vous amoureux…

CRITIQUE : Sketch cynique et le plus proche de la comédie italienne, de Mauro Bolognini, qui en moins de 10 minutes nous dépeint une femme dont l’égoïsme surdimensionné sera la perte d’un accidenté de la route. Alberto Sordi est hilarant et Silvana Mangano qui ne dit pas un mot inquiétante.

SYNOPSIS de « La terre vue de la lune« : Dans un bidonville de la banlieue romaine, un père vieillissant et son grand dadet de fils pleurent respectivement femme et mère qui vient de mourir empoisonnée par des champignons. Une fois les larmes versées, pas questions pour eux de rester sans femme et mère, et sur un accord commun se mettent à la recherche d’une femme belle mais pas rousse. Au bout d’une année ils rencontrent Assurdina superbe femme sourde et muette, le père l’épouse et elle se révèle être une véritable fée du logis. Mais pour acheter une maison plus grande ils ont un cruel besoin d’argent. Ils décident de monter une arnaque…

CRITIQUE : Le sketch de Pier Paolo Pasolini fait appel à la comedia dell’arte couleurs criardes et jeu à base de mimes. Totò et Ninetto Davoli ses deux acteurs fétiches s’en donnent à cœur joie dans la truculence des gestes. Silvana Mangano revisitée par le réalisateur avec ses cheveux mauves et des tenues colorées semble sortie d’une bande dessinée. Ennio Morricone signe une musique à base mandoline mélancolique. Le sketch est comme celui de Luchino Visconti, un peu long (une trentaine de minutes) et contribue à déséquilibrer un peu l’ensemble du film ramenant par exemple l’épisode suivant à moins de 5 minutes.

SYNOPSIS de « La sicilienne« : Une femme d’un village sicilien affirme avoir été violée par un homme du village voisin. La vendetta est aussitôt proclamée puis la vendetta de la vendetta et ainsi de suite jusqu’à ce que l’on ne sache plus pourquoi tous ces hommes meurent à coups de fusils depuis tant de temps…

CRITIQUE : Franco Rossi pose sa petite pierre dans cette oeuvre et réalise le sketch le plus court. Comme beaucoup de cinéastes italiens il s’interroge sur les moeurs siciliennes en dehors de toute loi de la société si ce n’est celle du talion et de la vengeance. Concis et précis tout en mettant les rieurs de son côté.

SYNOPSIS de « Une soirée comme les autres« : Rome, Giovanna mariée à Charlie depuis plus de 10 ans se plaint que celui-ci la délaisse et ne lui fait plus l’amour. Elle plonge alors dans des rêves extatiques où elle se fait prendre par les super héros des bandes dessinées. Elle finit même par fantasmer qu’elle fait un strip-tease torride dans un stade rempli d’hommes. Et que Charlie en héros de western tire dans la foule pour éliminer un à un ses rivaux.

CRITIQUE: Selon moi le plus réussi des sketchs. Long d’une vingtaine de minutes Vittorio de Sica nous montre une Silvana Mangano toute de sexualité exacerbée et déchaînée qui affole hommes et super héros. Le mythe du cowboy solitaire et macho de Clint Eastwood qui sort de quatre westerns (la trilogie des dollars de Sergio Leone et « Pendez-les haut et court » de Ted Post) en prend un sérieux coup derrière les oreilles. la musique de Piero Piccioni endiablée permet de finir ce film dans un grand rire et sur les chapeaux de roues.

NOTE pour l’ensemble : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Le film est produit par Dino de Laurentiis qui a épousé Silvana Mangano en 1951. Il avait déja produit en 1964 un film à sketch « La mia signora » avec deux protagonistes vedettes présents dans tous les sketchs: Silvana Mangano et Alberto Sordi qui dans la vie était amoureux de sa partenaire mais un amour sans retour.

FILMS DE Luchino Visconti DÉJÀ COMMENTÉS :

FILMS DE Mauro Bolognini DÉJA COMMENTÉS :

FILMS DE Pier Paolo Pasolini DÉJA COMMENTÉS :

FILMS DE Franco Rossi DÉJA COMMENTÉS :

FILMS DE Vittorio De Sica DÉJA COMMENTÉS :