SYRIANA (2005)

rueducine.com-syriana-2007FILM DE : Stephen Gaghan
PAYS : USA
GENRE  : Drame, Thriller, Politique, Finance, Espionnage, Guerre
AVEC : George Clooney, Matt Damon, Jeffrey Whright, William Hurt, Christopher Plummer, Kayvan Novak, Amr Waked, Chris Cooper, Mazhar Munir, Robert Foxworth, Amanda Peet…
MUSIQUE : Alexandre Desplat

Pour plus de détails voir IMDB 

SYNOPSIS : Début des années 2000, Téhéran, Bob Barnes, un agent de la CIA vend deux lance missiles SA à des terroristes. L’un des deux était piégé, mais lors de l’échange, un des lance missile est évacué pour être distribué à un autre terroriste. Le premier missile explose tuant les deux terroristes, reste le second qui s’évanouit dans la nature. A Washington, une entreprise de pétrole Connex perd un marché avec un pays arabe au profit d’une firme chinoise. Par ailleurs une petite concurrente Killen, lui subtilise le marché Kazakh. Qu’à cela ne tienne, Connex rachète Killen. Mais des soupçons de malversations et corruptions pèsent et Bennett holiday, un expert comptable est dépéché pour analyser les dessous du rachat de la société Killen. Pendant ce temps à Zurich Brian Woodman, un expert en ressources énergétiques est invité par un émir à Ibiza pour une soirée…

CRITIQUE : Film éminemment politique produit par Steven Soderbergh et George Clooney dont les convictions anti-républicaines et tiers mondialistes sont connues et reconnues.
Si le film est complexe par son intrigue alambiquée, il n’en est pas moins important comme film révélateur de l’ambiance anti Bush du second mandat de George Bush Jr. D’ailleurs les dits « Néo conservateurs » ne s’y sont pas trompés critiquant le film comme anti américain et pro Ben Laden. Or le film ne justifie pas le terrorisme. Il dénonce la politique extérieure de la CIA. Et donc du gouvernement américain mais aussi des grands trusts de ce pays optant pour le profit immédiat, amenant ainsi le Moyen-Orient dans des impasses politiques, économiques et sociales qui ne font qu’exacerber l’anti américanisme dans ces pays et croître le nombre de désespérés prêts à sacrifier leur vie pour abattre des symboles des Etats-Unis.
On peut regretter que le film pour le coup soit un peu trop court ce qui aurait peut-être évité les ellipses. Stephen Gaghan ne démérite cependant pas le moins du monde sa caméra est alerte et il parvient à donner du rythme à ce film complexe.
L’interprétation de George Clooney et Matt Damon est sans faille. Jeffrey Whright est un peu moins convaincant sauf les scènes avec William Charles Mitchell dans le rôle de son père très réussies.
Un film qui je pense sera un témoignage pour les générations futures d’un monde complètement fou.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE : La scène de vente des missiles SA piégés par Bob Barnes. Très accrocheuse et particulièrement impressionnante.

NOTE : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

rueducine.com-oscar1L’ANECDOTE : George Clooney pour ce rôle a pris 15 kilos en quelques semaines. Mais cela lui a valu de gros problèmes de santé, son squelette n’étant pas habitué à une telle surcharge. Ceci a été compensé par un Oscar du meilleur second rôle.

FILMS DE Stephen Gaghan DÉJÀ COMMENTÉS :