TÊTE EN FRICHE (LA) (2010)

rueducine.com-la-tete-en-friche-2010FILM DE : Jean Becker
PAYS : FRANCE
GENRE : Comédie
AVEC : Gérard Depardieu, Gisèle Casadesus, Patrick Bouchitey, Jean-François Stévenin, Claire Maurier, Sophie Guillemin, Mathieu Dahan, Bruno Ricci, Lyès Salem, Mélanie Bernier, Maurane…
MUSIQUE : Laurent Voulzy

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Germain a la quarantaine bien sonnée, il est d’origine modeste, et n’a pas fait des étincelles à l’école. Il survit de petits boulots ainsi que de son potager (sa fierté) planté au fond du jardin de la maison de sa mère avec laquelle il a de très mauvais rapports. Il a une relation sentimentale avec la belle Annette, et quelques potes au bistrot. Il se rend au square pour y compter les pigeons.  Un jour il rencontre Margueritte une petite vieille qui lit sur son banc. La conversation s’engage à propos des pigeons, puis de fil en aiguille sur la lecture…

CRITIQUE : On peut être sûr d’une chose avec Jean Becker c’est que l’on va passer un moment chaleureux. Sa filmographie en est la preuve. « La tête en friche » ne déroge pas à la règle ». Mais il n’atteint pas les sommets « de ses œuvres précédentes comme « Les enfants des marais » ou « Dialogue avec mon jardinier« .  Le scénario et les dialogues sont coécrits par Jean-Loup Dabadie. Jean Becker est plus maladroit dans sa réalisation et son montage. Par exemple lorsque Margueritte fait la lecture à Germain, Jean Becker illustre ce qu’imagine Germain. Scènes superfétatoires et contraignantes pour le spectateur qui aurait aimé que Margueritte lui fasse la lecture par la même occasion. Et ainsi déclencher sa propre imagination. Or le réalisateur nous offre des images prémâchée par Germain. C’est fort dommage. On peut regretter aussi dans ce film assez court (un peu moins de 90 minutes) une dispersion des scènes: notamment les flashbacks sur l’enfance de Germain qui alourdissent le propos au détriment de la relation entre Germain et Margueritte. Les liens que tissent les deux protagonistes méritaient un peu plus de scènes. Malgré tout le film reste de bonne facture et se voit avec plaisir. Gisèle Casadesus est magnifique. Gérard Depardieu est dans un registre qu’il connaît bien et mène sa barque sans encombre. On peut être un peu déçu par la musique un peu passe partout de Laurent Voulzy.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : Germain ramène à Margueritte le dictionnaire qu’elle lui avait offert. Il n’y trouve pas les mots qu’il recherche ne connaissant pas leur orthographe. Et au mot « tomate » ils n’en connaissent qu’une seule variété…

NOTE : 13/20

L’ANECDOTE : Il devient de plus en plus difficile de faire tourner les personnes âgées pour des rôles principaux. D’une part les producteurs sont réticents à produire ces films qui n’intéressent pas le public jeune. Les assurances d’autre part ont peur qu’une maladie, ou un décès fassent capoter le tournage, font grimper les primes à des taux prohibitifs pour les producteurs. Il faut être tenace pour de nos jours parvenir à réaliser un tel film.

FILMS DE Jean Becker DEJA COMMENTES :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *