THE SECRET MAN : MARK FELT (2017)

The secret man : Mark Felt (2017) de Peter Landesman

FILM DE : Peter Landesman
TITRE ORIGINAL : The man who brought down the White House
PAYS : USA
GENRE : Biographie, Politique, Historique, Policier
AVEC : Liam Neeson, Diane Lane, Marton Csokas, Tony Goldwyn, Ike Barinholtz, Josh Lucas, Brian D’Arcy James, Michael C. Hall, Tom Sizemore, Bruce Greenwood…
SCÉNARIO : Peter Landesman
MUSIQUE : Daniel Pemberton

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS

Washington quelques semaines avant le scandale du Watergate, Mark Felt directeur adjoint se rend au siège du Federal Bureau of Investigation. En milieu de matinée le siège est prévenu que son directeur J. Edgar Hoover est mort. Marl Felt lance la procédure pour détruire les dossiers secrets du directeur qui tenait ainsi les diverses administrations de la Maison Blanche et conservait son indépendance. Les documents sont détruits avant que Patrick Gray, émissaire de la Maison Blanche et quelques sbires viennent y mettre la main dessus. Le successeur de Hoover ne tarde pas à être nommé ce sera Patrick Gray… quelques jours après des poseurs de micro sont arrétés au siège du parti Démocrate dans l’immeuble du Watergate…

CRITIQUE

Je regrette que le film ne se soit penché que sur le personnage de Mark Felt numéro 2 du FBI lors des événements du Watergate. Certes il est intéressant de voir comment l’administration Nixon enfin débarrassée de l’inamovible James Edgar Hoover tente de placer un homme à elle, Patrick Gray. Au grand dam de Felt qui se voyait directeur du FBI. Et que ce dernier par souci d’intégrité et pour préserver l’indépendance de la police fédérale vis à vis du pouvoir, et peut-être aussi par basse vengeance fait fuiter les avancées de l’enquête dans la presse annihilant ainsi les efforts de Patrick Gray qui a tout mis en oeuvre pour que l’enquête fut bâclée. Et quand elle lui a échappé a tenté de faire disparaître les preuves qui menaient droit vers l’aile Ouest de la Maison Blanche et le bureau ovale.

Il n’empêche que le film manque d’ampleur car on ne voit pas les effets ravageurs de l’enquête du FBI. Le scénariste et réalisateur effleure à peine l’importance du travail des journalistes du Washington Post, Bob Woodward et Carl Bernstein, tout comme il ignore les affres de l’administration Nixon qui est acculée tout d’abord à faire sauter quelques fusibles (parmi lesquels Patrick Gray) puis contraint Richard Nixon à éviter l’empeachment en démissionnant.

En voyant « The secret man » j’ai pensé que j’étais bien content d’avoir vu quelques années auparavant « Les hommes du Président » (« All the President’s men« ) (1976) d’Alan J. Pakula et « Nixon » (1995) d’Oliver Stone.
Je pense avoir pu mieux savourer le film de Peter Landesman grâce à la vision des deux précédents. Et je me suis dit qu’un spectateur qui n’aurait pas fait de même aurait sûrement plus de mal à appréhender l’importance du Watergate.
Le film se contente d’une scène avec Nixon en début de film et d’une scène avec Bob Woodward. C’est assez léger.

D’autant que le personnage de Mark Felt n’est pas très passionnant. Père la rigueur, et héritier d’un système Hoover qui semble réhabilité dans le film, le spectateur en a vite fait le tour. Et c’est à ce moment que survient le manque de scènes avec les journalistes du Washington Post, ou bien au sein de la Maison Blanche.
Ses déboires familiaux (la disparition de sa fille) ne lui offre pas matière à devenir plus intéressant.

Liam Neeson qui est de quasi tous les plans incarne plutôt bien ce Mark Felt.
Les seconds rôles qui l’entourent sont tous irréprochables. Seul bémol au casting le jeu de Tom Sizemore qui dans le rôle de Bill Sullivan ne m’a pas convaincu sur son jeu.

Daniel Pemberton signe enfin une musique digne d’intérêt.

Daniel Pemberton – Mark Felt – The Man Who Brought Down The White House – Title

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Mark Felt et Patrick Gray sont dans une automobile. Felt accompagne Gray jusqu’au pied du Capitole où Gray doit passer devant une commission sénatoriale. Patrick Gray dans ses petits souliers demande à Mark Felt ce qu’il doit dire. « La vérité » lui répond-il en sachant très bien qu’il se passe ainsi la corde autour du cou.

NOTE : 13/20

L’ANECDOTE

rueducine.com-the-secret-man-mark-felt-photo (2)

Liam Neeson était marié à l’actrice britannique Natasha Richardson (elle même fille de l’actrice Vanessa Redgrave) tragiquement décédée des suites d’un accident sur une piste de skis le 18 mars 2009.

FILMS DE Peter Landesman DÉJÀ COMMENTÉS :