TRESOR DE LA SIERRA MADRE (LE) (1948)

rueducine.com-le-tresor-de-la-sierra-madre-1948FILM DE : John Huston
TITRE ORIGINAL : The treasure of the Sierra Madre
PAYS : USA
GENRE : Aventures, Western
AVEC : Humphrey Bogart, Tim Holt, Walter Huston, Bruce Bennett, Barton MacLane, Alfonso Bedoya, John Huston…
MUSIQUE : Max Steiner

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS: Mexique, ville de Tampico années 1920, Dobbs et Curtin, deux américains en voie de clochardisation décident de quitter la ville et de partir dans la sierra prospecter à la recherche d’un filon d’or. Ils s’associent à Howard un vieux qui a de l’expérience dans ce domaine et qui les met en garde contre les méfaits de la découverte d’or sur le psychisme humain. Mais la fascination pour la roche aurifère l’emporte. Et avec le peu d’argent qu’ils ont, agrémenté par un dixième de billet de loterie gagnant, leur permet d’investir dans l’achat de matériel et d’armement. La contrée n’est pas sûre: des bandits agissent en bande et déstabilisent la région malgré la répression brutale des federales. Le vieux Howard les amène là où il pense trouver un filon et effectivement ils trouvent assez vite un filon d’or leur permettant de faire une petite fortune. Mais Dobbs montre des faiblesses psychologiques, la paranoïa s’empare peu à peu de sa personne…

CRITIQUE: John Huston est un surdoué du cinéma qui a commencé sa carrière sept plus tôt avec le chef d’œuvre « Le faucon maltais » avec déja comme protagoniste principal Humphrey Bogart. Il récidive dans le chef d’œuvre avec ce film qui décortique dans le temps le basculement d’un homme dans la folie paranoïaque. Il ne veut pas se débarrasser de ses associés par calcul mais par instinct de peur. Il redoute que ceux-ci ne se retournent contre lui pour lui piller sa petite fortune (quelques milliers de dollars). Ainsi il interprète tout geste de la part de ses amis comme une agression contre son magot soigneusement dissimulé. La force du film de John Huston est de poser le postulat dès le départ: « L’or rend fou » et d’en faire la démonstration quasi clinique au long du film. John Huston adapte le premier roman éponyme de l’écrivain germanophone B.Traven et signe une œuvre dense et intime avec des moments d’extrême tension comme l’intrusion d’un quatrième américain qui a flairé le filon et aimerait bien profiter de l’aubaine. Humphrey Bogart interprète avec une grande conviction ce prospecteur qui bascule petit à petit dans la folie. Mais c’est Walter Huston (père de John) qui crève l’écran en vieux briscard qui se jette dans une aventure dont il connaît déjà l’issue mais pour qui l’or est plus fort que tout.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE :  La scène finale cynique et donnera à John Huston la réputation confirmée dans beaucoup de ses œuvres comme étant le réalisateur de l’échec.

NOTE : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Le film reçoit trois Oscars Meilleure adaptation pour John Huston, meilleure réalisation pour John Huston et meilleure interprétation dans un second rôle pour Walter Huston.rueducine.com-oscar

FILMS DE John Huston DEJA COMMENTES :