rueducine.com-wes-craven (13)Quelques lignes sur ce réalisateur qui a beaucoup fait pour le film d’horreur, genre assez peu prisé par « rueducine.com », mais dont l’éclectisme lui doit honorer le talent d’avoir su régénérer le sous genre du slasher (adolescents poursuivis par un tueur masqué ou défiguré, qui tue à l’arme blanche) très nettement inspiré du giallo mais avec des moyens supérieurs. Et surtout la technique de montage de Wes Craven qui dès l’écriture lui permet d’imprimer sa marque.
Wesley Earl Craven est né à Cleveland (Ohio), a fait ses études à Baltimore (Maryland) puis a travaillé à New York fin des années 1960 dans une entreprise de production cinématographique.
Il réalise son premier film avec 90 000 dollars de budget « La dernière maison sur la gauche » (« The Last House on the Left« ) en 1972. Film très violent et proche du film d’horreur. Le film est très rentable.
En 1977 il connaît un beau succès avec « La colline a des yeux » (« The hills have eyes« ) et dès lors aura bien du mal a sortir de l’ornière du film d’horreur.
Mais c’est le film « Les griffes de la nuit » (« A Nightmare on Elm Street« ) (1984) qui en fait un réalisateur célébré pour sa maîtrise du film d’horreur. Le film aura de nombreuses suites qu’il ne tournera pas excepté la septième « Freddy sort de la nuit » (« New Nightmare« ) en 1994. Mais le genre est essoufflé par manque de scénarios originaux et de talents autour de Wes Craven et John Carpenter les deux à véritablement percer dans le genre du film d’horreur.
C’est le film « Scream » (1996) qui relance la carrière du réalisateur par un nouveau succès international et bien entendu ses sempiternelles suites jusqu’à « Scream 4 » en 2011. Son ultime film.
Par deux fois le réalisateur a tenté de sortir de sa spécialité horrifique. Avec « La musique de mon coeur » (« Music of the heart« ) (1999) avec Meryl Streep. Mais le film est un échec commercial. Puis en 2005, un thriller « Red eye -sous haute pression » (« Red eye« ) qui rencontrera le public.
En tant qu’acteur Wes Craven a surtout fait des apparitions dans ses propres films un peu à la manière d’Alfred Hitchcock.