rueducine.com-highlander-1986
Donne une note à ce film

SYNOPSIS

New York années 1980. Lors d’un match de catch au Madison Square Garden, au milieu d’une foule déchaînée, un spectateur, la trentaine, ne semble guère passionné par ce qui se passe sur scène. Il quitte la salle pour se rendre dans le parking souterrain. Là il retrouve un homme plus âgé qui le provoque en duel à l’épée. Le duel fait rage et les lames sont acérées. Les voitures morflent, et au final la tête du vieux vole dans les airs, le corps sans tête s’élève dans les airs, une atmosphère électrique parcourt le parking, et entre dans le corps du vainqueur…

rueducine.com-highlander-photo (4)

CRITIQUE

Si vous voulez voir un film des années 1980 qui se passe à New York, traite de l’immortalité avec une esthétique publicitaire, je vous conseille plutôt « Les prédateurs » (« The Hunger« ) (1983) de Tony Scott.

Scénario bien en deçà des possibilités (j’aurais préféré que ce fut MacLeod qui coupa la tête de Villa Lobos Ramirez à sa demande, ça aurait eu plus de gueule).

Interprétation de Chritophe(r) Lambert indigente, réalisation à l’emporte pièce (surtout pendant les duels), montage à la hache avec flash-backs un tantinet intempestifs, musique de Michael Kamen à côté de la plaque et le groupe Queen qui sort un morceau des plus pompiers qui ne deviendra même pas un tube.

Je vous passe le méchant de pacotille plus bête que méchant qui n’effraie pas des masses.

Sean Connery de par son charisme sauve quelques scènes, pas toutes hélas!

Pas grand chose à retenir d’une bonne idée qui part à vau-l’eau dans des choix artistiques douteux.
On ne s’étonnera pas du peu de relief de la suite de la carrière de Russell Mulcahy.

rueducine.com-highlander-photo (2)

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

La mort de la femme de MacLeod. Elle meurt de vieillesse alors que lui est encore un beau jeune homme fringant. Scène totalement ratée. Elle devrait quand même être ne serait-ce que poignante. Elle est juste ennuyeuse.

L’ANECDOTE

Malgré un échec aux Etats-Unis  en salles, le succès en Europe et une bonne vente des cassettes vidéo incite les producteurs a signer des suites toutes plus calamiteuses les unes que les autres. 3 autres « Highlanders » prendront d’assaut les salles de cinéma avec plus ou moins de bonheur financier.

NOTE : 09/20

Video & Photo

1 videos 17 photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *