Synopsis

Los Angeles années 1950, un massacre à lieu dans un bar « L’oiseau de nuit », dans lequel un ex policier est trouvé assassiné. Quelques temps auparavant le chef de la mafia locale Mickey Cohen est arrêté pour fraude fiscale. Ses lieutenants sont éliminés et perdent une mallette bourrée d’héroïne. Trois enquèteurs Edmond Exley, Bud White et Jack Vincennes finissent par se retrouver sur une même piste menant à un dénommé Pierce Patchett millionnaire qui détient un réseau de prostitution de luxe…

rueducine.com-l-a-confidential-photo (4)

CRITIQUE

Splendide polar à l’intrigue complexe et à l’ambiance glauque et violente. Le scénario est tiré d’un roman magnifique et noir de James Ellroy.

Curtis Hanson replonge avec bonheur dans les années 1950 et soigne les décors, et les costumes. Ceux-ci sont mis en valeur par la photographie de Dante Spinotti qui confirme que les plus grands techniciens de l’image sont italiens.

Le réalisateur recrée l’ambiance de violence et de corruption qui régnait dans la cité des anges dans ces années-ci.

La police y est montrée comme raciste, violente, corrompue à tous les échelons, vénale et fragilisée par le miroir aux alouettes qu’est Hollywood et sa machine à cash. Alcool, drogue, prostitution, scandales sexuels, meurtres rien n’épargne la cité des Anges.

rueducine.com-l-a-confidential-photo (6)
Curtis Hanson et son scénariste  s’appuient sur le roman éponyme (et chef d’oeuvre du roman noir) de James Ellroy et illustre en images le style haché réputé inadaptable de l’écrivain.

Il bénéficie d’un casting phénoménal. Kim Basinger y fait éclater son talent. Russell Crowe et Guy Pearce se font un nom et Kevin Spacey confirme après « The usual suspect » et « Seven« . Quant à James Cromwell il trouve là un de ses meilleurs rôles.

Le film rejoint au panthéon du néo noir « Chinatown » (1974) de Roman Polanski.

La musique de Jerry Goldsmith s’inspire du jazz et sait être présente durant les scènes d’action. Elle rajoute de l’éclat à ce joyau du septième art.

 

rueducine.com-l-a-confidential-photo (5)

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Jack Vincennes va voir son chef pour éclaircir un point de son enquête mettant en cause des flics qui ont été sous les ordres de Duddley Smith. Ce dernier assassine Vincennes. Scène brutale dans les faits et dans sa révélation.

rueducine.com-oscar1L’ANECDOTE 

Ce film recevra deux Oscars: 1 pour Kim Basinger meilleur second rôle. Et 1 pour la meilleure adaptation. Le film était en compétition avec « Titanic » de James Cameron qui en récolta 11.

NOTE : 17/20

Video & Photo

1 videos 19 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *