rueducine.com-valerie-benguigui-1965-2013L’actrice Valérie Benguigui vient de décéder d’un cancer du sein.
Cela faisait trois ans qu’elle luttait contre cette maladie.
Formée au cours Florent, elle y rencontre son futur mari Eric Wapler restaurateur en reconversion professionnelle elle était mère de deux enfants.
Elle a tourné au cinéma beaucoup de second rôles souvent marquants. Plutôt utilisée dans les comédies où les metteurs en scènes utilisaient son merveilleux don comique.
Pour son dernier film « Le prénom » (2012) adaptation d’une pièce de théâtre qui fit un grand succès rueducine.com-cesarauprès du public au cinéma, sa remarquable et fine interprétation fut couronnée par un César.
Elle a débuté dans l’émission comique de télévision « Palace » de Jean-Michel Ribes où elle était soubrette ou ambassadrice de Bulgarie.
Elle a aussi fait quelques mises en scène au théâtre de spectacles de Valérie Lemercier et Charlotte de Turckheim.
On pourra détacher de sa filmographie quelques films comme
« Grégoire Moulin contre l’humanité » (2001) de Artus de Penguern,
« Rire et châtiment » (2003) de Isabelle Doval,
« Je préfère qu’on reste amis » (2005) de Eric Toledano et OlivierNakache,
« La vie d’artiste » (2006) de Marc Fitoussi,
« Safari » (2008) de Olivier Baroux,
« Les invités de mon père » (2010) de Anne Le Ny,
« L’italien » (2010) de Olivier Baroux,
et enfin « Le prénom » (2012) de Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte.

Valérie Benguigui manquera au cinéma français.