Synopsis

Le professeur d’école James Anders prend sa retraite. Il quitte Rio de Janeiro pour se rendre à New York. Il rencontre y rencontre un ami d’enfance, Mark Milford qui a fait fortune dans les affaires mafieuses. Anders propose à Milford moyennant un pourcentage un vol de diamants clefs en main. A Milford de lui trouver les 4 personnes nécessaires pour mettre en œuvre le casse…

CRITIQUE

Bon film de casse, avec un double retournement final.
Tout y est: la préparation, la mise en œuvre avec les moyens technologiques du moment (1967), la chasse à l’homme et la dispute du butin.

La faiblesse du film est sa distribution trop hétérogène. Mais la solidité du scénario parvient à surmonter ce handicap.

Giuliano Montaldo et son équipe s’offrent un séjour à Rio de Janeiro. Il en tire de belles images de la plage de Copacabana. Il évite cependant la visite touristique (Corcovado, favellas etc…).

Giuliano Montaldo fait appel pour la première fois au compositeur Ennio Morricone. Ce dernier lui offre une musique de générique pop, mais aussi une revisite des sambas du carnaval de Rio. Il en suivra une collaboration de 11 autres films.

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Milford qui s’est emparé de la mallette contenant les bijoux, l’ouvre…
Le retournement de situation est assez costaud.

L’ANEDOTE

Après ce premier film, Ennio Morricone composera la musique de 10 autres films pour Giuliano Montaldo en 41 ans. Un record de longévité. Ils ont fait ensemble des films comme « Les intouchables » (« Gli intoccabili« ) (1969), « Sacco e Vanzetti » (1971),  et « Un jouet dangereux » (« Il gioccatolo« ) (1979).

NOTE : 13/20

Video & Photo

1 videos 23 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *