Synopsis

Une diligence doit rejoindre un peloton de la cavalerie, qui la suivra. La route est dangereuse: les apaches sont sur le sentier de la guerre. Dans la diligence, Dallas une prostituée, une femme de militaire enceinte, un médecin ivrogne, un joueur, un banquier en fuite, un vendeur de whisky, un shérif et son jeune repris de justice Ringo, plus un conducteur. A la première étape ils apprennent que la cavalerie a été appelée ailleurs à cause des apaches et qu’ils devront poursuivre leur chemin seul. La femme enceinte, à la troisième étape, accouche aidée en cela par la prostituée et le médecin. Se pose le problème de repartir ou non dans l’état de fatigue de l’accouchée. Le jeune Ringo veut en profiter pour filer encouragé par Dallas. Mais les indiens sont là et il faut fuir…

CRITIQUE

C’est un western qui a marqué le genre et annonce aussi les futurs sujets de prédilections de John Ford.

Il est l’ancêtre d’une foule de westerns qui deviendront de grands classiques du genre et du cinéma : le décor de la Monument Valley, les valeurs de la famille et de l’ordre, le code de l’honneur.
Mais aussi la rédemption de ceux qui ont fauté. Le tout en tenant en haleine le spectateur par une attaque indienne annoncée et qui tarde, qui tarde.

Plus tard le réalisateur fera de meilleurs films bien que celui-ci soit très bon.
Cependant avec ce film John Ford pose un jalon dans sa carrière et aussi dans celle de John Wayne. Ce film révélera John Wayne au grand public et s’avérera l’acteur fétiche du réalisateur. Wayne et Ford seront mondialement connus.

L’attaque de la diligence par les indiens est d’une maîtrise technique parfaite et en fait un summum du genre.

La musique du film sera célèbre. Pas son compositeur Gerard Carbonara qui n’est même pas crédité au générique!

 

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Bien sûr l’attaque de la diligence. Aujourd’hui elle paraît un peu longuette, mais le suspens est maintenu.

rueducine.com-oscar1L’ANECDOTE

Le film remportera l’Oscar de la meilleure musique et du meilleur second rôle. Cette année là son concurrent était « Autant en emporte le vent » qui rafla 8 statuettes.

NOTE : 15/20

Video & Photo

1 videos 17 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *