Synopsis

Maycomb Alabama dans les années 1930. Scout et Jem sont en vacances scolaires. Ils passent leur temps avec un jeune voisin. Les trois enfants rôdent surtout autour de la maison d’un certain Boo que personne n’a vu depuis bien longtemps et sur lequel circule des rumeurs les plus terrifiantes. Je m et Scout sont les jeunes enfants de Atticus Finch avocat et veuf. Dans cette région pauvre dont la crise de 1929 a aggravé les conditions de vie de la population, la ségrégation raciale est toujours présente. Un soir le juge se présente chez Atticus et lui demande de bien vouloir défendre Tom Robinson un noir accusé de viol sur une blanche. Atticus accepte…

rueducine.com-du-silence-et-des-ombres-tribunal

CRITIQUE

Adaptation oscarisée du roman « Quand meurt le rossignol » ré-intitulé depuis 2005 « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur ». Prix Pulitzer de Harper Lee et devenu un classique de la littérature américaine.

Film intéressant plus pour son atmosphère que pour son scénario. Effectivement le réalisateur donne à son film une ambiance qui flirte avec le fantastique. Notamment les scènes nocturnes avec les gamins qui découvrent leur voisinage. D’ailleurs les dernières scènes se situent durant la soirée de Halloween. Et l’attaque que subissent les enfants sur le chemin du retour est filmée sans que le spectateur voit l’agresseur.

Robert Mulligan n’évite cependant pas l’écueil de quelques longueurs.

Les scènes autour du cas de Tom Robinson sont finalement assez peu nombreuses privilégiant les scènes avec les enfants. Or si ces scènes maintiennent l’atmosphère quasi onirique, elles ne font guère avancer la dramaturgie.

rueducine.com-du-silence-et-des-ombres-gregory-peck
Le traitement photographique est une belle réussite. Elle sera couronnée d’un oscar. Mais c’est surtout le formidable casting qui fait de ce film un classique. Contrairement aux productions françaises avec des enfants dans les rôles principaux, il faut dire qu’il y a bien plu

rueducine.com-oscar1

s de talent chez les américains. Mary Badham et Philip Alford sont d’un naturel stupéfiant.
Gregory Peck tout en force tranquille interprète un de ses plus grands rôles. Celui d’un avocat père de deux enfants et veuf qui accepte de défendre ce qui semble un cas de viol d’une blanche par un noir.  L’acteur reçoit un Golden Globe et un Oscar.

En toute fin du film apparaît un jeune acteur blond Robert Duvall dans un rôle totalement muet. Il est Boo le simple d’esprit du village.
Musique très classique signée Elmer Bernstein.

 

rueducine.com-du-silence-et-des-ombres-1962

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

La sortie de l’avocat Atticus Finch du tribunal. S’il a perdu le procès il sort grandi et salué par la communauté noire. La scène la plus emblématique du message antiraciste de l’oeuvre littéraire.

L’ANECDOTE

Le film sort deux ans avant le vote du Civil Rights Act (1964) qui supprime les lois raciales aux Etats-Unis.

NOTE : 14/20

Video & Photo

1 videos 5 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *