Synopsis

Texas, Rio county, près du Rio Grande, dans le désert est retrouvé un squelette. Près des ossements une bague de franc-maçonnerie, et une étoile de shérif. Or il s’avère que quelques 30 années plus tôt le shérif Charlie Wade a mystérieusement disparu. C’était un ripou notoire et un tueur raciste de mexicains et de noirs. Il faisait payer « sa protection » aux commerce du comté de Rio. Des témoins l’ont vu entrer un jour en conflit avec un autre shérif nommé Buddy Deeds quelques temps avant sa disparition. Buddy Deeds l’a remplacé à ce poste. Lui même a quelque peu profité de son poste, mais de façon moins voyante que son terrible prédécesseur. C’est le fils de Buddy Deeds qui se charge de l’enquête…

CRITIQUE

John Sayles est un des réalisateurs les plus politisés de Hollywood et très concerné par les tensions américano-mexicaines le long du Rio Grande.

Ce film en est le plus beau spécimen. Car l’enquête n’est pas la motivation première du film, mais plutôt de décrire les relations difficiles entre communautés.
D’une part la pression de l’immigration sur mexicaine sur le Texas, mais aussi l’histoire complexe des mouvements de population qui crée des métis indiens-afro-américains et les rancœurs des uns et des autres : Indiens parqués puis en rébellion en Floride, noirs soumis à l’esclavage.

Dans les années 1950-1960, la jeunesse qui s’émancipe et un brassage inéluctable de tout ce monde qui se profile. Mais aussi des hommes comme le shérif Charlie Wade (Kris Kristofferson froid comme un serpent) qui refuse cela et abusent de leur pouvoir.
La génération suivante incarnée par le shérif Sam Deeds (Chris Cooper) et la professeur Pilar Cruz (Elizabeth Peña) est plus romantique.

Le casting est de grande tenue. Elizabeth Peña et Chris Cooper sont magnifiques.

Le scénario de John Sayles est complexe brassant plusieurs personnages de diverses communautés. Chacun ayant une histoire dans le drame de l’assassinat du shérif Charlie Wade.

Tout cela est quand même un peu trop au détriment de l’enquête et c’est un peu dommageable pour l’intérêt du spectateur qui parfois se trouve face à l’ennui.

La musique de Mason Daring est très très discrète, parfois surgit un air populaire Mexicain qui égaye l’ambiance.

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

La scène révélant le véritable assassin du shérif Charlie Wade dans un bar alors que celui-ci allait abattre un jeune noir qui avait tenté de se soustraire au paiement mensuel de « la protection ».

L’ANECDOTE

Le film produit  a connu un parcours international conséquent par sa présence à de nombreux festivals de Cinéma.

NOTE : 13/20

Video & Photo

1 videos 2 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *