Synopsis

Varsovie 1942, une prostituée est sauvagement assassinée. Le commandant Grau de l’armée d’occupation allemande mène l’enquête, et apprend par un témoin que c’est un général de l’armée allemande qui est l’auteur du crime. Mais son visage n’a pas été vu par ce témoin. Grau cherche à interroger les 3 généraux qui pourraient être l’assassin. Mais chacun se dérobe. Le général Kahlemberg parvient même à le faire muter à Paris. Juillet 1944. Le général Kahlemberg, le général Von Seiditz-Gabler et le général SS Tanz sont réunis à Paris ainsi que le Colonel Grau qui peut reprendre l’enquête, aidé du policier et résistant Morand…

CRITIQUE

Anatole Litvak parvient avec maestria à privilégier le suspense de l’enquête policière dans ce film ayant pour toile de fond la seconde guerre mondiale.

De plus il réussit à mêler la grande et la petite histoire l’une alimentant le suspense de l’autre, notamment avec l’échec de l’opération « Walkirie » qui permet de renverser deux fois les rapports de force des protagonistes.

Le casting est prestigieux et fonctionne parfaitement pour cette coproduction franco britannique.
Peter O’Toole dans le rôle de Tanz est d’une froideur glaciale. Ce rôle lui va à merveille.
Philippe Noiret est tout aussi parfait.

Bonne musique de Maurice Jarre.

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Le Général Tanz en vacances forcées dans Paris, visite les musées et devant un autoportrait de Van Gogh retient à grands efforts sa folie. Peter O’Toole magnifique.

L’ANECDOTE

Anatole Litvak, après avoir vécu aux Etats-Unis est venu vivre en France. Dans sa façon de filmer Paris cela se ressent, le résultat est bien meilleur qu’à l’accoutumée.

NOTE : 15/20

Video & Photo

1 videos 14 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *