Synopsis

Années 1990 dans une ville du New Jersey, Cynthia Kellogh est interrogée au  poste de police à propos de la mort violente du mari de son amie Joyce Urbanski qui tient un salon de coiffure. Dès le mariage de Joyce et Jimmy Cynthia a vu que le couple battait de l’aile. Et au fur à mesure que les années ont passé Jimmy est devenu de plus en plus accro aux amphétamines et à la cocaïne et son comportement violent s’es imposé au sein du ménage…

CRITIQUE

Film de commande pour Alan Rudolph.

Il remplace au pied levé Claude Kerven qui jette l’éponge après une semaine de tournage.

Et cela se voit de façon assez flagrante. Il ne semble pas très concerné par son histoire. La réalisation est très statique, peu inventive et le twist final plutôt bâclé.
Le spectateur comprend assez vite que ce que raconte Joyce est sujet à caution. Et que ses révélations sont en partie mensongères.

Bruce Willis interprète un salopard avec une belle conviction.
Les deux rôles féminins sont aussi bien servis par Demi Moore et Gleene Headly.
Harvey Keitel se démène pour sauver son rôle trop statique et qui n’offre pas de rebondissement.

En France un film similaire « Garde à vue » (1981) de Claude Miller offrait bien plus de possibilités entre vérité et mensonges, bien plus de retournement de situations entre le policier et son suspect.

La musique de Mark Isham est juste un soutien aux images. Elle va dans le même sens que le film mais n’offre aucune mélodie, aucun contre-pied.

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

L’ouverture par la cérémonie du mariage qui montre déjà un couple en crise.

L’ANECDOTE

Demi Moore produit le film.

NOTE : 08/20

Video & Photo

1 videos 2 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *