Synopsis

Deux anciens Président le républicain Russell P. Kramer et le démocrate Matt Douglas ont passé leur vie politique à s’affronter et à se détester. Chacun vit sur les souvenirs de leur gloire présidentielle. L’actuel Président républicain qui fut vice-président de Kramer voit remonter une histoire de pots de vins liés à un contrat, nommé « Olympia », pour la sûreté nationale. Alors il tente par l’intermédiaire de ses conseils et de membres des services secrets de mouiller les deux anciens locataires de la Maison Blanche. Ceux-ci sont contraints de s’unir pour laver leur honneur…

 

CRITIQUE

Les Américains qui sont friands de films dans lesquels apparaît le Président des Etats-Unis ont sûrement été ravis : ils en ont 4 pour le prix d’un!
La comédie basée sur un concept assez farfelu et improbable réussit quand même à nous tenir dans le fauteuil grâce à son rythme effréné et à ses  deux protagonistes qui font de cette comédie un buddy movie flamboyant.
Jack Lemmon (1925-2001) et James Garner (1928-2014) ne pleurent pas sur les effets de manche. Ils n’hésitent pas non plus à mouiller la chemise quitte à cabotiner un peu plus que de façon raisonnable. Les scènes dans la Maison Blanche sont sur ce plan des modèles du genre.

La réalisation de Peter Segal n’est pas flamboyante, elle est très inspirée des séries télé américaines. Mais l’humour est ménagé et passe allègrement.

Le système politique est égratigné (sans le mettre en danger). Le film pose la question sur ces hommes qui font de la politique une profession avec pour unique but atteindre le pouvoir, et une fois en main, gâcher les possibilités d’en faire quelque chose d’utile pour la population. Ceux-ci sont en constante pêche aux voix mais avec un grand désarroi: ils sont face à plus 300 millions d’américains dont chacun a une revendication différente.

Le spectateur peut s’amuser en suivant les pérégrinations rocambolesques de ces deux personnages à la fois odieux et sympas.

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Les deux présidents en cavale sont recueillis par une famille d’américains moyens ayant subi de plein fouet les oukases de l’un et l’autre. Résultat : ils vivent dans une toute petite caravane et émigrent d’Etats en Etats pour trouver du travail et une stabilité. La famille qui passe d’abord pour des beaufs renverse la vapeur et ce sont les deux vieux présidents qui se retrouvent ringardisés et indignes des fonctions qu’ils ont brigués et obtenus.

L’ANECDOTE

Peter Segal scénariste et réalisateur est un « faiseur » de comédie. Il n’a pas une grande renommée mais a tourné quelques comédies populaires. Pas toutes réussies.

NOTE : 12/20

Video & Photo

1 videos 3 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *