Synopsis

Chicago années 1980. Frank est un voleur. Spécialiste du perçage de coffre. Mais il a aussi deux commerces qui lui permettent d’avoir une façade d’honnête homme. Depuis peu il sort avec Jessie. Il désire avoir une famille, adopter un enfant et se ranger des voitures…

CRITIQUE

Premier film de Michael Mann.

S’il n’a pas la tenue de « Heat » il annonce néanmoins le chef d’œuvre de 1995 et en pose les bases scénaristiques et esthétiques. Les thèmes du professionnalisme, de l’amitié et d’une relation amoureuse durable impossible à maintenir lorsque l’on est un cambrioleur seront repris dans « Heat » et sublimés.

Michael Mann montre déjà une certaine méticulosité dans sa mise en scène et notamment le travail sur la lumière (les néons de la ville) dans les scènes nocturnes.

L’interprétation de James Caan est un atout majeur du film. Il porte quasiment toutes les scènes sur ses épaules et apporte beaucoup pour son personnage et la psychologie de celui-ci.

Mann se rassure en tournant dans sa ville de Chicago. Ce qui lui permet de gagner du temps sur le choix des extérieurs. Et mieux se consacrer au tournage des scènes.

Si la musique de Tangerine Dream peut sembler parfois gênante dans ses sons stridents issus de musique électronique, le morceau final de Craig Safan intitulé « Confrontation » est tout à fait remarquable.

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Le perçage du coffre avec une mèche énorme. Très spectaculaire.

L’ANECDOTE

Michael Mann avec ce film lance la carrière cinématographique de James (Jim) Belushi et Robert Prosky (1930-2008). Michael Mann qui a baigné dans le monde trouble des voleurs et des policiers lors de ses précédents scénarios, embauche des flics pour leur donner des rôles de gangsters et réciproquement.

NOTE : 14/20

Video & Photo

1 videos 5 photos

Write a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *