Synopsis

Hackensack (New Jersey) années 1980 Monty Brewster, joueur de baseball en ligue mineure, remporte un match puis se retrouve mêlé dans une bagarre et fini la nuit au poste de police. Le lendemain un inconnu vient payer la caution et lui apprend qu’il est convoqué à New York au cabinet d’avocats Grandville & Baxter. Son grand père vient de décéder et lui a laissé un testament filmé. Dans ce film il lui annonce qu’il est l’héritier de 300 millions de dollars mais que pour les obtenir il va devoir dépenser 30 millions de dollars en 30 jours…

CRITIQUE

Comédie qui lorgne sur le film « Un fauteuil pour deux » (1983) de John Landis.

Mais en bien moins réussie. Richard Pryor ne possède pas les mêmes ressorts comiques que son confère Eddie Murphy. Il est assez terne et avec un jeu très intériorisé.

Comme lui il se retrouve dans une position sociale bien supérieure à celle dans laquelle il vivait jusqu’à présent. Comme lui il a pour ennemi de vieux roublards qui veulent sa perte et capter l’héritage.

Mais le film de Walter Hill contient très peu de moments de comédie surtout au milieu et la fin du film. Le film est assez morne dans son ensemble à l’image de Richard Pryor qui ne semble pas emballé par ce que vit son personnage.

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

La dépense in extremis des derniers 20000$ dans les bureaux du cabinet d’avocats véreux. Gros bâclage et grosse déception.

L’ANECDOTE

Walter Hill a été plutôt satisfait du film. D’une part parce que la comédie contient une certaine part de mélancolie, et d’autre part parce que le film a été un succès populaire et lui a permis de rester un réalisateur bankable pour l’industrie du cinéma.

NOTE : 12/20

Video & Photo

1 videos 14 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *