NOUVEAUX MONSTRES (LES) (1977) version expurgée des sketchs « Avec le bonjour de tous les amis » et « Le suspect »

rueducine.com-les nouveaux monstres-1977FILM A SKETCHS DE :

Ettore Scola « Le pinson du Val padouan« , « Le suspect« , « Auberge!« , « Comme une reine« , « Citoyen exemplaire« , « Enlèvement d’une personne chère » et « L’éloge funèbre »

Mario Monicelli  « Autostop » et « Premier soins »

Dino Risi  « Avec le bonjour de tous les amis« , « Tantum ergo« , « Pornodiva« , « Grand fils à sa petite maman » et « Sans paroles »

TITRE ORIGINAL : I nuovi mostri
PAYS : ITALIE
GENRE : Comédie, Comédie à l’italienne

AVEC : Ugo Tognazzi, Orietta Berti pour « Le Pinson du Val padouan »

AVEC : Vittorio Gassman, Luigi Diberti pour « Tantum ergo »

AVEC : Ornella Muti, Eros Pagni pour « Autostop »

AVEC : Vittorio Gassman pour « Enlèvement d’une personne chère »

AVEC : Alberto Sordi pour « Premiers soins »

AVEC : Nerina Montagnani, Ugo Tognazzi pour « Grand fils à sa petite maman »

AVEC : Vittorio Gassman pour « Citoyen exemplaire »

AVEC : Eros Pagni, Fiona Florence pour « Pornodiva »

AVEC : Emilia Fabi, Alberto Sordi pour « Comme une reine »

AVEC : Vittorio Gassman, Ugo Tognazzi pour « Auberge! »

AVEC : Ornella Muti, Yorgo Voyagis pour « Sans paroles »

AVEC : Alberto Sordi pour « L’éloge funèbre »

SCENARII : Age & Scarpelli, Bernardino Zapponi, Ruggero Maccari

MUSIQUE : Armando Trovajoli

SYNOPSIS de « Le pinson du Val Padouan » : Dans une gigantesque boîte de nuit romaine, un homme hurle à la cantonade, depuis une passerelle, les mérites d’une chanteuse en représentation. Mérites vocaux mais très vite il passe sur ses mérites sexuels. A la fin de la chanson il se précipite pour la rejoindre avec un verre de sa boisson préférée. Il est en fait son mari et son impresario. Lorsque son petit pinson du Val padouan lui annonce qu’elle ressent un léger mal de gorge le voici aux quatre cent coups…

CRITIQUE : Bonne mise en bouche pour débuter ce film à sketch. Sans toutefois atteindre des sommets cette comédie d’Ettore Scola cisèle le portrait d’un profiteur du talent de sa femme, prêt à tout pour que celle-ci puisse rapporter de l’argent même malade. L’ignominie machiste incarnée superbement par Ugo Tognazzi qui fait un grand numéro.

SYNOPSIS de « Tantum ergo » : Un cardinal et son secrétaire qui se rendait en limousine à une inauguration tombe en panne en banlieue. Comble de malchance c’est dimanche. Le chauffeur doit se débrouiller mais le cardinal ne peut arriver en dépanneuse ce serait peu digne. Par chance une petite église de quartier est à quelques mètres  Ils s’y rendent. Mais les lieux sont profanés par des inscriptions anticléricales et en faveur du logement. Le cardinal débarque en pleine réunion du collectif mené par un abbé…

CRITIQUE : Sketch éminemment anticlérical. Où les cardinaux en limousines daignent s’adresser aux mal logés, mais pas pour les aider. Pour les inciter à la résignation et à la mansuétude. Il les noie dans un salmigondis religieux hypocrite et pervers pour ramener dieu dans le bâtiment désaffecté. Vittorio Gassman dans ce film de Dino Risi fait appel à son physique ample et avec sa soutane cardinalice rouge envoûte les pauvres hères, les abêtissants de paroles idiotes. Dino Risi avec le duo Age & Scarpelli flinguent  le Vatican.rueducine.com-les-nouveaux-monstres-photo (8)

SYNOPSIS de « Auto-stop » : Un voyageur de commerce prend en stop une jeune femme. Mais devant les avances du conducteur, la passagère se fait passer pour une meurtrière dangereuse et évadée …

CRITIQUE : Le sujet du voyageur de commerce qui drague éhontément une auto-stopeuse a un goût de déjà vu. Malgré une fin violente et étonnante, le sketch manque un peu de mordant ou d’originalité. Eros Pagni est quand même très bon en italien moyen et libidineux.rueducine.com-les-nouveaux-monstres-photo (7)

SYNOPSIS de « Enlèvement d’une personne chère » : Un homme au téléphone supplie devant les médias les ravisseurs de sa femme de les appeler…

CRITIQUE : Le sketch le plus court et un des moins réussis car le scénario fait un peu dans la facilité. Malgré tout le talent de Vittorio Gassman le sketch ne fonctionne pas.

SYNOPSIS de « Premiers soins » : Un prince italien roulant dans une Rolls Royce blanche et un peu décadente, se rend à une réunion à propos du schisme de Mgr Lefebvre et ses traditionalistes. Perdu dans une banlieue au nom des rues exotiques  il trouve un homme qui pourrait le renseigner. Hélas celui-ci est à l’agonie renversé et abandonné par un automobiliste. Le prince le prend en voiture pour l’amener à l’hôpital.

CRITIQUE : Sketch de Dino Risi absolument insensé et hilarant. Mais en plus sous des aspects de grande comédie, Age & Scarpelli délivrent un message politique fort et amer sur les grandes institutions incapables de répondre aux besoins des italiens. Que l’hôpital soit public, religieux ou militaire, le Prince et son moribond se font refouler à l’entrée de chaque établissement de santé. Alberto Sordi livre un personnage incroyable, vicelard qui semble confit par l’alcool et les partouzes, représentant d’une élite oisive et richissime en pleine déliquessence mentale. Un must de la comédie à l’italienne!rueducine.com-les-nouveaux-monstres-photo (4)

SYNOPSIS de « Grand fils à sa petite maman » : Une vieille femme et son fils Giovanino débile léger clochardisés, arpentent les rues et les parcs de la capitale italienne où ils ramassent les immondices qui traînent tout en s’amusant…

CRITIQUE : Un des sketchs les moins pertinents malgré Ugo Tognazzi qui y met tout son métier, le sketch de façon un peu maladroite tente de mettre en avant les déshérités italiens. Mais la sauce ne prend pas. Dino Risi tape à côté.rueducine.com-les-nouveaux-monstres-photo

SYNOPSIS de « Citoyen exemplaire » : Un homme rentre le soir chez lui. Au pied de son immeuble il voit trois hommes tabasser un quatrième. ce dernier tombe poignardé. Notre citoyen rentre chez lui, ferme sa porte à triple tour, embrasse sa femme, passe à table et regarde la télé…

CRITIQUE : L’horreur au quotidien très bien cerné en 3 minutes par Ettore Scola. Avec un Vittorio Gassman interprétant un lâche de première catégorie. Du grand art!

SYNOPSIS de « Pornodiva » Un couple s’entretient avec un producteur de films pornographiques. Il est question du contrat et d’une scène du film. Il s’agit d’une actrice qui se promène nue sur la plage lorsque un homme nu et un chimpanzé surgissent…

CRITIQUE : Le plus cynique de tous les sketchs. Quand pédophilie et zoophilie sont réunies…Eros Pagni joue à la perfection un père de famille ignoble. La fin du sketch est inattendue et renversante.

SYNOPSIS de « Comme une reine » : Un quadragénaire promène sa mère en voiture, il lui consacre sa journée. Cela fait plus de deux ans qu’ils n’avaient rien fait ensemble. Il commence par l’emmener manger une glace. Puis il l’emmène dans un parc. Au bout du parc un vaste bâtiment. Il s’agit d’une maison de retraite tenue par des nonnes un peu matonnes…

CRITIQUE : Alberto Sordi adore cet exercice de style qui consiste à interpréter un romain de petite bourgeoisie, un peu lâche, et toujours le fils à sa maman et carrément odieux.rueducine.com-les-nouveaux-monstres-photo (5)

SYNOPSIS de « Auberge »  : dans une salle de restaurant, entrent 8 personnes des italiens qui invitent des étrangers à partager la fine gastronomie italienne. En cuisine c’est une toute autre histoire. une scène de ménage entre le serveur et le cuisinier met la cuisine sens-dessus dessous. Les bruits parvenant aux convives étant interprétés de façon fort erronée…

CRITIQUE : C’est le sketch tare à la crème stricto sensu. En effet bataille de poule, massacre d’oeufs, lancer de farine, cigare dans la sauce , chaussure dans le minestrone. Tout y passe. Ugo Tognazzi et Vittorio Gassman s’insultent et s’amusent. Le spectateur rit comme pour un Laurel et Hardy. La critique sociale est moins présente. Ettore Scola rend hommage aux comiques classiques des années du muet.rueducine.com-les-nouveaux-monstres-photo (2)

SYNOPSIS de « Sans parole« : Une hôtesse de l’air entre deux vols fait la rencontre d’un jeune et bel étranger d’origine eurasiatique ou arabe. Il ne parle aucune langue connue de l’hôtesse mais malgré le manque de paroles le couple vit un amour intense…

CRITIQUE : Se méfier des belles idylles. Elles finissent toujours en drame. Et celui-ci est terrible. En ces temps d’instabilité au moyen orient, début de la guerre au Liban, accords de paix laborieux entre Israël et Egypte, revendications de L’OLP par attentats pour accéder à une terre etc… Dino Risi utilise ce terreau pour ce sketch illustré par des airs romantiques. Le sang du spectateur se glace! Ornella Muti bella bella bellissima!rueducine.com-les-nouveaux-monstres-photo (3)

SYNOPSIS de « L’éloge funèbre » : Une douzaine de personnes d’une revue se rendent à l’enterrement d’un comique. Son second prend la parole alors que le cercueil entre en terre…

CRITIQUE : La vie est un spectacle et les enterrements devraient l’être. Voici un éloge funèbre qui finit en revue de cabaret sous l’oeil amusé des gens venus fleurir les tombes et des ouvriers qui travaillent au cimetière. On chante et danse autour du trou, on met la main aux fesses des femmes et on salue à la fin. « Les nouveaux monstres » finit en fanfare. Certes le message politique et social est faible mais Ettore Scola nous offre ce sketch comme un artiste fait un rappel. Rigolard.rueducine.com-les-nouveaux-monstres-photo (6)

NOTE pour l’ensemble : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : La version du film contient 14 sketchs. Une version contenant que neuf sketchs est sortie en dvd en Italie. La version française du film sort elle avec 12 sketchs.

 

FILMS DE Dino Risi DEJA COMMENTES :

FILMS DE Ettore Scola DEJA COMMENTES :

FILMS DE Mario Monicelli DEJA COMMENTES :