TCHAO PANTIN (1983)

rueducine.com-tchao-pantin-1983FILM DE : Claude Berri
PAYS : FRANCE
GENRE : Drame, Policier, Thriller
AVEC : Coluche, Richard Anconina, Agnès Soral, Philippe Léotard, Mahmoud Zemmouri, Albert Dray…
SCÉNARIO : Alain Page, Claude Berri
MUSIQUE : Charlélie Couture

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Paris années 1980 dans le 18ème arrondissement. Lambert la bonne quarantaine est pompiste de nuit, un soir il fait la rencontre avec Youssef Bensoussan un jeune voleur de mobylettes qui se vient dans la station service se réfugier alors qu’une patrouille de flics approche. Lambert est dépressif et alcoolique, Bensoussan est dealer entre eux naît une amitié. Bensoussan profite de la moto de Rachid, son fourgue tenancier de bistrot pour draguer. Il rencontre Lola une jeune punk…

CRITIQUE : Début des années 1980 Coluche est en pleine spirale dépressive, il divorce d’avec Véronique, le 16 juillet 1982, son ami Patrick Dewaere s’est suicidé avec une 22 long rifle qu’il lui a offert quelques mois auparavant, sa candidature à la présidence de la république a mal tourné… Retiré en Guadeloupe le cerveau embrumé par les drogues, il s’est lancé dans la fabrique artisanale de chaussures, et il s’interroge sur ses rôles dans les films. Il s’aperçoit qu’il est toujours employé dans le même registre et que ses films ne sont pas à proprement parler des chefs d’œuvres.
Quand Claude Berri, qui a une intuition phénoménale, lui propose le rôle de Lambert.
C’est le rôle  qui va donner à Coluche sa stature d’acteur pour le cinéma. Mais c’est une exception dans sa filmographie très décevante. Il plongera dès l’année suivante dans deux mauvaises comédies « Le bon roi Dagobert » de Dino Risi et « La vengeance du serpent à plume » de Gérard Oury réalisés par deux vieux réalisateurs tous deux à côté de la plaque.
rueducine.com-cesarMagnifique rôle sombre et dépressif tout comme l’était à l’époque Coluche, Claude Berri n’hésite pas à puiser dans le présent douloureux de l’acteur pour en faire ressortir un des personnages les plus frappants du cinéma français. A juste titre l’acteur reçoit le César du meilleur acteur en 1984.
Claude Berri donne aussi sa chance à Richard Anconina qui joue ce petit voleur et dealer au destin pathétique. Et ce sont deux statuettes que recevra l’acteur. Meilleur second rôle et meilleur jeune espoir.
Mais c’est surtout Agnès Soral qui crève l’écran en punk romantique.
Enfin le film sera récompensé pour sa photographie signée Bruno Nuytten.
Charlélie Couture met au point une musique tout aussi poisseuse que l’ambiance du film. Du beau travail.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE : Lambert est déterminé à venger Bensoussan. Il attend la fermeture du bistrot de Rachid pour lui régler son compte, sa moto et son rade.

NOTE : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Agnès Soral tourne en 1977 un film de Claude Berri « Un moment d’égarement » où elle joue une adolescente qui séduit le père de son amie. Le film reçoit un beau succès en salles. L’année suivante elle joue un petit rôle dans « Chaussette-surprise » de Jean-François Davy. Puis plus rien jusqu’à « Tchao Pantin » qui lance pour de bon la carrière cinématographique d’Agnès Soral.

FILMS DE Claude Berri DÉJÀ COMMENTÉS :