Synopsis

Fast Eddie Felson a été un très bon joueur de billard mais aussi un arnaqueur qui s’est fait prendre. Il s’est reconverti dans la vente d’alcool plus ou moins légale. Il fait des paris avec sur de bons joueurs locaux qu’il finance. Jusqu’au jour où Julian, son poulain rencontre Vincent Lauria et se fait étriller. Eddie voit en Vince un moyen de remonter des coups d’arnaque et de renaître. Vince est accompagné de Carmen sa petite amie. Eddie parle à l’un et à l’autre pour les appâter en leur faisant miroiter de gagner beaucoup d’argent ainsi qu’un grand tournoi à Atlantic City où les plus grands joueurs se rencontrent. Ceux-ci après hésitation finissent par accepter…

CRITIQUE

Suite du film « L’arnaqueur » (« The hustler« ) (1961) de Robert Rossen, Martin Scorsese livre un film de commande.

On est loin des grands films du réalisateur. Ce n’est pas un nanar pour autant.

La première partie du film est formidable. Mais dés que le tournoi d’Atlantic City commence Martin Scorsese laisse tomber les rapports psychologiques entre Eddie et le couple Vince-Carmen pour enchaîner les parties, lesquelles même tournées avec une grande virtuosité n’apportent plus rien au film.

La bonne idée étant à la toute fin de ne pas montrer l’affrontement final entre Eddie et Vince.

Paul Newman est formidable.
Tom Cruise ayant un personnage irritant il est difficile d’avoir une affinité pour son personnage.
Quant à Mary Elizabeth Mastrantonio en femme qui sait voir ses intérêts, elle est convaincante.

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Eddie décide de quitter le couple Vince-Carmen et le leur annonce. Grandes explications dans un escalier étroit.

L’ANECDOTE

Paul Newman reçoit l’Oscar du meilleur acteur.rueducine.com-oscar1

NOTE : 13/20

Video & Photo

1 videos 19 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *