Synopsis

Afrique coloniale française fin des années 1930, Lucien Cordier est un flic d’un petit village. Mais ce n’est pas lui qui fait la loi. Il subit celle de deux maquereaux Le Peron et Leonelli et d’hommes violents comme Mercaillou. Déconsidéré par sa femme et par le curé qui ne voit en lui qu’un bon à rien, il décide d’y remédier. Il se rend en ville pour prendre conseil à son supérieur qui le reçoit en se fichant bien de sa gueule. De retour au village, Lucien Cordier a décidé de faire justice et peu importe si elle devient expéditive…

rueducine.com-Philippe-Noiret-coup-de-torchon

CRITIQUE

Bertrand Tavernier (1941-2021) est en grande verve avec ce film qui fait figure de chef d’œuvre.

Il adapte avec le scénariste Jean Aurenche le roman noir de Jim Thompson « 1275 âmes » et transpose le récit en Afrique coloniale.
Les personnages décrits ont une humanité peu développée et répondent plus à des pulsions animales. Meurtres, incestes, perversions mentales et sexuelles, violences, racisme et surtout bêtise généralisée. Bertrand Tavernier décrit un monde en déliquescence, qui finira englouti dans la seconde guerre mondiale.

C’est par la satire additionné d’un humour féroce et dévastateur que Bertrand Tavernier aborde son film qui n’en est que plus mémorable.
Toute la distribution est géniale.rueducine.com-Coup de torchon (4)
A commencer par Philippe Noiret (1930-2006) qui joue les imbéciles mais est en fait un redoutable tueur et manipulateur au nom de la loi.
Stéphane Audran (1932-2018) et Eddy Mitchell frère et sœur incestueux et assoiffés par l’argent. Ils sont les deux vecteurs principaux de l’humour du film.
Isabelle Huppert putain qui feint d’être naïve et maltraitée par son mari.
Jean-Pierre Marielle (1932-2019) dans un double rôle de maquereau d’opérette puis de militaire ahuri.
Guy Marchand dans le meilleur rôle de sa carrière en chef de police potentat, violent et crétin.

Philippe Sarde a composé une musique remarquable pour cette sombre histoire.

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Lucien Cordier mène par le bout du nez son chef. Ayant tué deux maquereau il le manipule pour que ce dernier clame haut et fort que c’est lui qui a débarrassé le village de ces deux malfaisants.

rueducine.com-Coup de torchon (2)

L’ANECDOTE

Le film obtient 11 nominations aux Césars mais aucune statuette, et une nomination à l’Oscar pour le meilleur film étranger toujours sans statuette.

NOTE : 17/20

Video & Photo

1 videos 5 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *