Synopsis

Geronimo se rend au Lieutenant Gatewood, pour lequel il a une estime. Le général Crook le fait parquer dans la réserve de Turkey. Mais la terre est aride, la réserve est petite et l’armée prend tout prétexte pour provoquer les indiens. Geronimo lors d’une provocation prend les armes massacre les tuniques bleues et s’enfuit vers le Mexique et commet des exactions de part et d’autres de la frontière. Le général Crook tente de parlementer avec le chef Apache Chiricahua. Mais en vain. Le général démissionne. Son remplaçant décide d’envoyer patrouiller 5000 hommes à la recherche de l’indien rebelle…

CRITIQUE

Nouveau film qui réhabilite la cause indienne, ne serait-ce que par le titre original.

Celui-ci est réalisé sur un scénario de John Milius qui a choisi la légende plutôt que l’histoire.

Walter Hill à la hauteur de son talent qui n’est pas immense, livre un honnête film qui n’est pas réellement une biographie de Geronimo.

Jason Patric a du mal à être crédible: un peu tendre pour son personnage.
Gene Hackman et Robert Duvall en vieux briscards font excellente figure, et Wes Studi en Geronimo est convaincant.

Les scènes d’action sont quant à elles très réussies, la moindre des choses pour un film de Walter Hill.

La bande originale de Ry Cooder est très inégale.

 

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Le général Crook lit sa lettre de démission à Al Sieber. Tous deux constatent qu’un monde nouveau va les remplacer. Amer.

L’ANECDOTE

Le film est un gros échec aux Etats-Unis, Walter Hill quant à lui est mécontent du résultat du film et du titre. Le réalisateur voulait le nommer « The Geronimo war« .

NOTE : 13/20

Video & Photo

18 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *