Synopsis

Septembre 1944, les alliés qui font reculer l’armée allemande vers ses frontières avance moins vite, le ravitaillement en vivres et munitions se faisant toujours par les ports de la Normandie et acheminé aux troupes tant bien que mal. Il faut que la guerre s’achève et vite. Avant la fin de cette année serait pour le mieux. Le général anglais Montgomery a concocté l’opération Market Garden, un plan aéroporté qui prévoit de parachuter des hommes 100 km au-delà des lignes ennemis au Pays-Bas et de prendre plusieurs ponts dont le dernier à Arnhem permettra de franchir le Rhin et d’envahir la Ruhr tout en contournant la ligne Siegfried. Le plan n’est pas reçu avec le même enthousiasme parmi l’Etat-Major chargé de l’appliquer. De plus des signes inquiétants provenant de photos aériennes montrent une armée allemande en embuscade…

CRITIQUE

Disons le tout net si ce n’est le meilleur film ayant pour sujet la guerre de 1939-1945 c’est parmi les tous meilleurs.

Malgré des personnages à foison le spectateur suit l’avancée contrariée des alliés avec facilité. De plus les scènes mettant en valeur certains personnages secondaires sont remarquablement insérées dans la trame principale du film.

Les scènes de guerre sont spectaculaires notamment les scènes de tirs d’obus. La mise en image des parachutages est une réussite technique des plus remarquables. Le montage du film fait avancer l’histoire à un rythme effréné, certes au dépens de la psychologie des personnages. Mais le film aurait du doubler en longueur or il atteint quasiment les trois heures!

Cependant j’ai regretté le parti pris de mise en scène sur la fin du film qui glorifie un peu trop le courage et l’abnégation des soldats.
Même si ceux-ci sont victimes de l’ambition démesurée de Montgomery qui voulait épater la galerie avec son plan trop ambitieux et un peu trop improvisé. Richard Attenborough  alourdit un peu trop la fin de son film.

On aurait aimé davantage voir les retombées de ce fiasco sur Montgomery lui-même. Le film recèle un casting prestigieux. Chacun des acteurs détient sa grande scène et donne une réelle robustesse à l’ensemble.

Petite musiquette signée John Addison.

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Par une belle journée ensoleillée un sous-officier britannique dirige ses hommes sur le pont de Arnhem afin de l’investir, parapluie à la main!

L’ANECDOTE

Robert de Niro avait été contacté pour tourner dans ce film. Refus! « Taxi driver » de Scorsese l’attendait…

NOTE : 15/20

Video & Photo

1 videos 12 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *