Synopsis

IVème République française, Emile Beaufort, un ancien président de conseil reçoit son ex-homologue anglais dans sa demeure de la région parisienne. Cet ancien homme politique a décidé d’écrire ses mémoires. Cependant la version qui sera officielle sera bien édulcorée par des mensonges par omissions. Ce sont tous ces moments qu’il a vécu en tant que chef du gouvernement français et peu dignes de figurer dans ses mémoires qu’Emile Beaufort se remémore. Délits d’initiés, aveux extorqués, petites phrases assassines entre politiciens bref toutes les saloperies nécessaires à l’ascension…

CRITIQUE

Film impressionnant par son côté visionnaire de ce que l’Europe est devenue de nos jours: juste un vaste marché de concurrence à tous les niveaux, sans aucune construction politique structurante.

La distribution est juste formidable.
Jean Gabin est impeccable en président du conseil mi Charles De Gaulle – mi Georges Clémenceau. Bernard Blier est mielleux à souhait dans son rôle de prétendant à la fonction la plus élevée.

Henri Verneuil illustre cette histoire forte avec bienveillance et le métier qu’on lui connaît. Elle est issue d’un roman de Georges Simenon.

Les dialogues de Michel Audiard sont savoureux et sonnent souvent juste même plus de cinquante années après la réalisation du film.

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

La grande scène de près de vingt minutes de discours du Président du Conseil à l’Assemblée Nationale demandant un vote de confiance refusé à l’avance et amenant à la destitution du Gouvernement.

L’ANECDOTE

Les scènes qui se situent à l’Assemblée Nationale ont été tournées en studio.

NOTE : 16/20

Video & Photo

1 videos 10 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *