Synopsis

Paris quartier de Belleville années 1980, un indic de l’inspecteur Palouzi se fait descendre. La brigade du 13ème soupçonne un des parrains du quartier Roger Massina. Palouzi rêve de coincer Massina. Appuyé par son supérieur hiérarchique il décide de jeter son dévolu sur Dédé Laffont un ancien de la bande à Massina mais qui s’est fâché il y a deux ans de ça avec lui, car Nicole sa femme et accessoirement sa gagneuse avait couché gratuitement avec Massina. Palouzi et sa brigade mettent la pression sur Dédé et Nicole pour qu’ils leur balancent Massina. Ceux-ci s’y refusent et font jouer la montre remettant les renseignements promis aux calendes grecques…

CRITIQUE

Film policier emblématique du début des années 1980.

Il met en avant une nouvelle génération d’acteurs Nathalie Baye, Richard Berry, Tcheky Karyo qui ont déjà quelques films au compteur mais dont la notoriété est entrain d’éclater.
Le phénomène des Césars accroîtra cette notoriété. Le film nominé 8 fois reçoit trois des quatre statuettes les plus prestigieuses: rueducine.com-cesarMeilleur film,  meilleure actrice (Nathalie Baye) et meilleur acteur (Philippe Léotard). Tout ceci est fort étonnant car ce n’est pas un polar extraordinaire!

Par exemple: le rôle du flic tenu par Richard Berry n’est pas très bien écrit il y a un aspect dilettante qui ne cadre pas avec l’image d’un flic acharné à vouloir faire tomber un grand voyou par tous les moyens même les plus dégueulasses.

De même les dialogues entre flics (écrits par Mathieu Fabiani et Bob Swaïm) cherchent toujours à être humoristiques avec une pointe de cynisme, le problème c’est que cela fait rarement mouche, les dialogues tombent souvent à côté de la plaque.

Et la réalisation n’est pas très inspirée.
Si Bob Swaïm avait été un bon réalisateur cela se serait su!

Le bon côté du film c’est l’aspect documentaire du Belleville pouilleux des années 1980, de ses trafics, sa prostitution et de sa pègre infiltrée partout.

Mais le film vaut surtout pour la performance de Philippe Léotard dans le rôle d’un petit julot rangé des voitures qui se voit contraint de trahir des gens qu’il n’apprécie pas forcément et de devenir une balance et ainsi risquer sa vie et celle de sa Nicole formidable Nathalie Baye.

La musique du film est un salmigondis de notes venu des années 1980.

 

Ce film est recensé dans la page : LE FILM POLICIER ET LE THRILLER FRANÇAIS DE 1945 à 2015.

 

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Dédé Laffont entre dans la gargote de Massina qui prépare (semble-t-il) une pastilla. Dédé lui raconte qu’il est sur un coup trop gros pour lui et qu’il vient lui proposer une association. Massina le dos toujours tourné qui touille sa sauce semble imprévisible. Très bonne scène où tout est possible.

L’ANECDOTE

Bob Swaïm est né aux Etats-Unis il est venu en France pour faire y des études d’anthropologie mais c’est le cinéma qui aura raison de ses études. « La balance » produit par Alexandre Mnouchkine (un immense producteur français) est son premier gros budget.

NOTE : 13/20

Video & Photo

1 videos 16 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *