Synopsis

Dans les années 1950, Ed Crane, un coiffeur introverti remarque que Doris, sa femme, le trompe avec un gérant de grand magasin Big Dave Brewster. Ayant été abordé par un voyageur de commerce qui lui propose de faire fortune dans le lavage à sec, à condition d’amener une mise de fonds de 10.000 dollars, il décide de faire chanter Big Dave du montant de cette somme. Big Dave lui donne rendez-vous dans son bureau et tente de le tuer après lui avoir dit qu’il a rencontré lui aussi le voyageur de commerce qui lui a tout dit. Mais Ed se défend et tue Big Dave. C’est Doris que la police va soupçonner et arrêter…

CRITIQUE

Les frères Coen ont décidé d’employer le noir et blanc pour ce film à l’humour noir à double détente.

Les rebondissements en forme de contre-pied ne manquent pas.
Quand on pense que le coiffeur va être arrêté c’est sa femme. Quand on pense qu’il a sauvé sa peau, c’est là qu’il est pris. L’adorable jeune fille pianiste, se fait humilier par le professeur de musique. Mais voila, elle a la cuisse légère.
La justice fonctionne comme un numéro de prestidigitation.

C’est une fois de plus une grande réussite pour les Coen brothers.

Tout y est impeccable. Le scénario est remarquable. Le casting l’est tout autant.
Billy Bob Thornton et Frances McDormand aux premiers rangs.

Les lignes techniques photo, musique du fidèle Carter Burwell ainsi que les décors et la superbe reconstitution des années 50.

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

La scène finale lugubre de la mise à mort de Ed Crane avec un bourreau taillé sur mesure pour représenter un avant goût de la mort. Et dans un blanc immaculé très surprenant.

L’ANECDOTE

Prix de la mise en scène au festival de Cannes.

NOTE : 16/20

Video & Photo

1 videos 30 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *