Synopsis

Région parisienne dans les années 1960 Charles sort de prison. Il a l’âge de la retraite mais ne veut pas se ranger des voitures sans avoir commis un ultime gros coup sur lequel il a gambergé ces deux dernières années: le Casino Palm Beach de Cannes. Il a absolument besoin d’un complice et choisit Francis un jeune truand connu en prison celui-ci devra avoir ses entrées dans le casino. Avec Louis qui sera le chauffeur, ils vont interpréter un casse parfait et dévaliser le casino…

CRITIQUE

Henri Verneuil est le maître français des années 1960-1970 des polars en France.

Et ce film ne dément pas son autorité en la matière. Film d’excellente facture avec une interprétation sans faille de Jean Gabin en homme d’expérience et Alain Delon en petite frappe

Les dialogues sont mitonnés par Michel Audiard.

Un film qui se bonifie avec le temps.

Belle, belle, belle musique de Michel Magne qui projette le spectateur dans le cinéma américain dès le générique de début. Les cuivres rutilent. Las Vegas sur bande son française.

 

 

Ce film est recensé dans la page : LE FILM POLICIER ET LE THRILLER FRANÇAIS DE 1945 à 2015.

 

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

La scène finale et fameuse des billets qui remontent à la surface de la piscine. Idée géniale de cinéma même si c’est une faiblesse du scénario: L’argent aurait pu être placé dans le coffre de la voiture et dérobé à jamais.
Il semble qu’Henri Verneuil fut inspiré par la fin du film de Stanley Kubrick « L’ultime razzia » (« The killing« ) (1956).

L’ANECDOTE

Jean-Louis Trintignant était pressenti pour le rôle de Francis mais Alain Delon qui rêvait de jouer avec Jean Gabin a demandé à jouer sans cachet mais en échange de pouvoir de distribution dans quelques pays étranger, notamment au japon.

NOTE : 15/20

Video & Photo

1 videos 12 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *